Accueil > Actualités > Rapport “Quel rôle pour la mutualité dans la société du XXIème siècle (...)

Rapport “Quel rôle pour la mutualité dans la société du XXIème siècle ?”

mardi 19 octobre 2021

Pourquoi il est urgent d’interroger l’avenir de la mutualité au seuil d’une nouvelle ère sociétale et technologique

Quelques mois avant le début de la pandémie, l’Institut Montparnasse, think tank mutualiste lié au groupe MGEN, confiait à Benoît Hamon – cabinet BH Horizon – et Ève Durquety – cabinet KPMG – la conduite d’une réflexion prospective sur la mutualité, son avenir et son rôle dans la société du xxie siècle. Cette démarche n’était pas anodine, elle procédait d’une conscience partagée par de nombreux militants et adhérents que la mutualité était à un tournant crucial.

Les transformations systémiques actuelles bousculent nos conceptions fondamentales. Elles nous obligent à nous redéfinir : de notre rôle de citoyens à notre condition d’humains. Comme les révolutions techniques et sociales de la fin du xixe et du début du xxe siècle ont été le terreau de la création de la mutualité, la naissance de la nouvelle ère à laquelle nous assistons nous oblige à l’interrogation. Mieux, à l’action. Notre passivité reléguerait nos valeurs et visions au passé ; pire, les laisser être reprises par des secteurs (public ou privés) qui n’y voient que des moyens renouvelés d’asseoir un marché ou de déléguer des responsabilités serait les trahir.
Or l’éthique qui est la nôtre, qui est constitutive de notre existence, qui guide nos actions et qui nous oblige, ne saurait être, à l’avenir, l’attribut d’un capitalisme « de l’engagement » ou qui tente de se racheter en devenant « conscient ». C’est-à-dire d’un capitalisme qui voit dans la responsabilité sociale et sociétale des moyens renouvelés d’arriver à ses fins.

La crise sanitaire qui peine à s’achever a rendu plus visibles les effets propres d’une démarche de compétition versus une démarche empreinte de solidarité : les conséquences des choix de vision opérés à l’échelle locale ou internationale sont comptables. Cette pandémie a aussi montré que, malgré les coups qui lui sont
portés de toutes parts, l’esprit de la mutualité est encore bien vivant : l’incarnation de la solidarité - une de nos valeurs cardinales - par l’attention portée à l’autre.
Les milliers d’appels passés, de pair à pair, pour prendre des nouvelles de personnes isolées et fragiles dès mars 2020 dans le cadre de la campagne de proximité, sont l’une des illustrations de la différence que la mutualité personnifie et de la réalité de son rôle social.

Mutualistes de cette ère naissante, il est de notre devoir de pousser plus avant la réflexion et de dessiner, entre mutuelles, un futur souhaitable.
Or les menaces sont nombreuses et polymorphes.
Depuis quelque temps déjà, nous voyons apparaître, çà et là, des attaques portées par le législateur, la technologie et le capitalisme financier. Ce rapport apporte les preuves factuelles à nos intuitions. En analysant les menaces et faiblesses qui pèsent sur notre modèle, il fait de nous des engagés conscients. Première étape nécessaire pour pouvoir ensuite proposer et étudier les scénarios de modernisation du modèle mutualiste afin d’apporter des axes de renouveau structurés pour un changement durable.


Voir en ligne : En savoir plus ?

Publiez votre article

Vous pouvez publier un article, une étude ou un évènement sur notre site web.

""