Accueil > Actualités > L’économie sociale c’est le partage du pouvoir, selon la ministre française en (...)

L’économie sociale c’est le partage du pouvoir, selon la ministre française en la matière

jeudi 24 février 2022

Avant que les ministres européens ne se réunissent dans le cadre d’une réunion informelle pour promouvoir une économie plus sociale et solidaire à Paris jeudi 17 février, la secrétaire d’État française chargée de l’Économie sociale Olivia Grégoire a détaillé sa vision de l’économie sociale dans un entretien accordé à EURACTIV.

En décembre 2021, la Commission européenne a présenté un « plan d’action pour l’économie sociale » qui devrait favoriser le développement de l’économie sociale.

Selon Olivia Grégoire, ce terme, qui n’est que vaguement défini et fait référence à divers acteurs, à savoir les coopératives, les mutuelles, les associations, les fondations et les entreprises sociales, ne doit pas être confondu avec les organisations caritatives ou à but non lucratif.

Comme elle l’a souligné, ce n’est pas l’absence de recherche de profit qui définit l’économie sociale.

« L’économie sociale n’est pas que non lucrative. Il y a toute une partie de l’économie sociale qui est au moins partiellement lucrative », a-t-elle confié à EURACTIV.


Voir en ligne : Euractiv du 17/02/2022 par Janos Ammann

Publiez votre article

Vous pouvez publier un article, une étude ou un évènement sur notre site web.

""