Accueil > Actualités > Ce que doit faire le ministère de la coopération

Le nouveau ministère a, entre autres, les objectifs suivants : politique générale dans le domaine de la coopération et de la coordination des activités de coopération dans tous les secteurs, et réalisation de sahakarita se samriddhi. Il traitera également avec le NCDC et les coopératives multi-étatiques (IFFCO, KRIBHCO, etc.). (Photo PIB/PTI)

Lorsque nous entendons le mot « coopérative », la plupart d’entre nous pensent à Amul, et pour de bonnes raisons. On pense aussi aux coopératives sucrières et aux coopératives d’habitation, mais pas dans la même ligue. Certains se souviendront des coopératives de crédit agricole primaire. La plupart des gens ne citeront pas IFFCO ou KRIBHCO, deux grandes coopératives multi-états efficaces. Amul a un impact sur la vie de millions de producteurs laitiers du Gujarat et est un favori des consommateurs de toute l’Inde. Cela montre une voie à suivre.

La création du ministère de la coopération en a surpris plus d’un. Bien qu’il ait été salué comme une étape vers la « sahakarita se samriddhi » (coopération pour la prospérité), les dirigeants de l’opposition ont rapidement souligné qu’il s’agissait d’un nouvel empiétement sur les pouvoirs des États, en particulier l’entrée 32 sur la liste des États.


Voir en ligne : Marseille News du 19/07/21 par T Nanda Kumar

Publiez votre article

Vous pouvez publier un article, une étude ou un évènement sur notre site web.

""